Pénible saison qui était prévue pour le Phoenix

Nouvelle équipe de la LHJMQ, on ne pouvait pas espérer une place en séries à sa première saison pour le Phoenix.

Mais ils ne sont pas dernier, les Screaming Eagles et les Cataractes font jusqu’ici pire que le Phoenix.

Mais une chose m’inquiète.  Les assistances.

Je comprends que le Phoenix ne représente pas une équipe de tête, mais il faut les encourager. En début de saison 4 000 personnes se rendaient au Palais des Sports Léopold-Drolet.
À leurs cinq derniers matchs, le Phoenix n’a pas pu attirer plus de 3 200 spectateurs.

C’est 800 spectateurs de moins par match à comparer à certains matchs de septembre et octobre.

La capacité maximale du Palais des Sports est de 4 005 spectateurs.

800 spectateurs de moins par match ça représente des recettes en moins brutes de 12 000$ par match.

Sur 20 match on parle de plus de 200 000$ en moins en revenus.

800 spectateurs, ça consomme des frites, de la bière etc…

C’est souvent la différence entre les profits et les pertes.

Je souhaite de tout mon coeur que l’aventure du Phoenix se poursuive longtemps à Sherbrooke.  Mais Sherbrooke n’est pas une ville de hockey.

Elle n’a pas pu jadis garder ses Castors de la LHJMQ à deux reprises.
Elle n’a pas su garder les Jets de Sherbrooke club-école des Jets de Winnipeg.
Elle n’a pas su garder les Canadiens de Sherbrooke, club-école de Montréal.

Saura-t-elle garder son Phoenix ?